chemin cartable nature
Cartable Vert,  Ecole et Transitions

“Cartable vert” : une démarche pédagogique écoresponsable

Nous y (re)voilà : la commande des fournitures pour l’année prochaine ! Il est temps pour Profs en transition de lancer l’édition 2020 de l’initiative « Cartable vert » !

Cette démarche repose sur des questions à se poser avant d’acheter ses fournitures :
• En ai-je réellement besoin ? Puis-je m’en passer, faire autrement ?
• Si oui, ai-je fouillé mon stock et/ou demander à mes collègues s’ils/elles n’ont pas le matériel recherché ?
• Sinon, puis-je le fabriquer (avec les élèves, c’est encore mieux !)
• Ou encore, est-il possible de le trouver d’occasion, via notamment des échanges entre écoles / enseignants ?

Si malgré cela, je suis toujours en recherche de certaines fournitures alors il s’agit d’entrer dans une démarche de choix écoresponsable qui est de rechercher le meilleur compromis tenant compte :
• Des matériaux utilisés et de leur provenance
• De l’éthique du fournisseur et de son positionnement en local
• De la qualité du produit, de sa durée de vie
• De la réduction des emballages
• Du budget alloué
• …

Une activité proposée par le réseau Ecole et Nature permet d’impliquer les élèves en amont dans ce choix, nous en parlons ici. Gageons que des élèves, collectivement à l’initiative du cahier des charges pour la commande des fournitures scolaires, seront plus respectueux de ces dernières et en prendront soin sur un temps plus long. Ce qui est aussi l’un des axes majeurs de l’initiative « Cartable vert » : implication et responsabilisation des futurs utilisateurs de ce cartable !

De très nombreux établissements ont déjà entamé cette démarche avec notamment le remplacement progressif des marqueurs chimiques et plastiques pour tableaux par des crayons gras en bois. Si ce n’est pas votre cas, voici un article qui devrait vous faire franchir le pas ! Ces crayons gras peuvent être utilisés sur tableau blanc, TBI mais aussi tableau à craies et ardoises élèves / fiches plastifiées. Les parents vous remercieront avec un crayon gras à fournir pour l’année au lieu de passer leur temps à racheter des feutres. Plusieurs marques existent et sont à tester. Nous citons souvent pour les tableaux les Stabilo Woody ou les Lyra Groove Triple One et pour les ardoises / fiches plastifiées les Lyra Triple one (diamètre plus petit, adapté aux petites mains) car nous sommes certains de leur qualité d’utilisation.

Pour accompagner cette transition, il est possible de se doter d’ardoises naturelles avec cadre bois réutilisables année après année et de ne plus travailler avec les ardoises plastiques. Il conviendra d’utiliser un crayon gras blanc ou de couleur claire sur ces ardoises, ce qui fonctionne très bien ! Enfin, pour compléter ce poste « ardoise », réalisons des éponges tawashi avec nos élèves en début d’année. En sollicitant les familles pour des chutes de tissu et en créant les éponges avec les enfants, nous plaçons de suite l’année sous le signe de la coopération et de la démarche de création/réutilisation.

Par ailleurs, le matériel de l’enseignant doit être exemplaire et cohérent vis-à-vis de l’initiative adressée à ses élèves. Ainsi, au-delà du crayon tableau (qui est certainement notre outil phare et symbolique), deux fournitures sont intéressantes et contribuent à l’intérêt renouvelé des élèves :

• Des crayons bois fluos pour remplacer les feutres fluos à corps plastique, voici un exemple de référence ici sur le site d’EcoBuro (société française de fournitures écoresponsables). Tout comme les crayons gras pour tableau, ces crayons durent très longtemps et les économies sont à noter dès la première année !

• Une agrafeuse sans agrafe ! L’objet fait son effet et a de nombreux atouts : supprimer les agrafes et donc un besoin d’achat, gagner du temps sans besoin de recharger ni de rechercher la bonne agrafe au fond du tiroir (ça sent le vécu, hein ?), permettre le recylage direct du papier, etc. Nous présentons ici cet objet, bien moins gadget qu’il n’y paraît.

Revenons à présent à la trousse des élèves. Elle sera d’autant plus écoresponsable que l’on aura cherché à y éliminer les objets plastique à faible durée de vie de type feutres, marqueurs notamment. Crayon à papier, crayons de couleurs et crayon gras pour ardoises/fiches plastifiées constituent un très bon début. S’assurer que ces éléments sont en bois (et non en résine de synthèse) et que le bois est issu d’exploitations gérées durablement, label PEFC notamment. Pensons également aux gommes à caoutchouc naturel sans emballage individuel et les kits de colles à base d’éléments naturels permettant une réutilisation des flacons année après année. Plein d’autres alternatives existent, celles-ci ont le mérite d’être disponibles chez tous les fournituristes.

Pensons également au maximum à mutualiser le matériel comme les instruments de géométrie mais aussi les taille-crayons, les règles et pourquoi pas les trousses ! Se constituer un stock de classe réutilisable d’une année sur l’autre permet d’investir dans des éléments de meilleure qualité. Également, et ce point est prédominant face à la crise sociale qui se profile, cette prise en charge de la majorité des fournitures, par les établissements qui le peuvent, va soulager financièrement les familles. L’école, notamment publique, est fondée, rappelons-le sur ces critères d’accès égalitaire et de gratuité.

Vient la question du papier si précieux et utilisé dans nos établissements. Ici, que ce soit pour les impressions ou les supports, choisissons des papiers recyclés qui parviennent aujourd’hui à être une alternative sérieuse tant en terme financier que de qualité d’utilisation. Ici aussi, tous les fournituristes développent des gammes sur ces produits. Pour éviter le recours à des cahiers à couverture plastique, nous ouvrons des pistes de réflexion au sein de cet article.

Par ailleurs, interpellons nos fournituristes afin qu’ils intègrent l’impact environnemental de leur activité : choix élargi en matériel écoresponsable, moins d’emballages dans le colisage, réduction du nombre d’envois de catalogue, etc. Encore un bel enseignement à mener auprès de nos élèves : les futurs “consomm’acteurs” qu’ils sont peuvent contraindre le marché à s’adapter à leurs demandes !

Pour plus de détails et de références, vous retrouverez le cartable vert construit collaborativement par les membres du réseau Profs en transition sous ce lien.

Vous l’aurez compris, la démarche « Cartable vert » est un bel exemple de transition, sociale et écologique au niveau d’une classe / d’un établissement. Inclusive et responsabilisante, elle vise à impliquer durablement les élèves et leurs familles dans des choix de consommation / d’utilisation écoresponsable. Sociale et solidaire, elle tend à gommer les inégalités entre les élèves par la mutualisation, la réutilisation et la fabrication. Ecoresponsable, elle a pour objectif central de former les écocitoyens, futurs consommateurs et utilisateurs de ressources à préserver !

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *